Vernis : la touche de trop

Où l'on apprend que le vernis nous fait souffrir pour être belle.

On ne va pas le nier, avoir de beaux ongles colorés c'est chouette, cela apporte une touche glamour à une tenue. Et même si tu optes plutôt pour des ongles naturels, tu as sûrement déjà utilisé un durcisseur ou au moins une base de vernis. Quoiqu'il en soit, c'est surtout la touche de trop dans ton quotidien, un cosmétique de plus à mettre partout, sauf sur ton corps…

 

Qu'est-ce qu'un vernis ?

 

Un vernis conventionnel c'est (pour faire court) : une résine synthétique, des pigments et enfin des ingrédients “secret de fabrication”. Ces actifs ont un rôle important pour obtenir une composition stable et proposer des vernis qui tiennent. Ces agents chimiques sont des plastifiants (pour un meilleur étalement), des diluants (pour dissoudre la résine synthétique) ou des colorants inorganiques tels que l’oxyde de fer ou de titane.

 

Le vernis et toi : la fin d'une histoire d'amour

Le vernis et toi : la fin d'une histoire d'amour - Crédit : Pixabay

 

On retrouve entre autres :

 

  • Le toluène : il s’agit d’un solvant reprotoxique dont la concentration est généralement limitée à 0,1% par le règlement REACH. Des études sur les rats ont montré une atteinte à la fertilité en cas d’exposition par inhalation, une diminution du poids du foetus, des retards d’ossification et une augmentation de la mortalité post-natale.

 

  • Le formaldéhyde : classé “substance cancérigère avérée pour l’Homme” depuis 2004 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) pour les cancers du nasopharynx. L’ANSES conclut également à des risques d’irritations oculaires et des voies respiratoires en cas d’exposition aiguës et chroniques. Il est vrai que cela concerne plutôt les expositions professionnelles, mais pourquoi s’exposer volontairement à une telle cochonnerie ?

 

  • Le dibutyl phtalate : selon l’Institut national de recherche et de sécurité, ce produit est susceptible de nuire à la fertilité ainsi qu’au foetus et est très toxique pour les organismes aquatiques.

 

La cerise sur le gâteau est leur appellation bien méritée de perturbateurs endocriniens, c’est à dire de déstabilisant hormonal. Merci, mais qu'est ce que je risque avec ça ? Un bon dérèglement hormonal, rien de plus. Quand on sait que les hormones sont responsables de nombreuses réactions chimiques ayant lieu dans notre organisme, ça pousse à réfléchir ! La régulation de l'activité des organes, la joie du vendredi et la tristesse du dimanche soir, les envies sexuelles... Tout cela est dépendant des hormones !

Pour aller plus loin, L’Observatoire des Cosmétiques regroupe les molécules suspectées dangereuses en expliquant leurs répercussions.

 

On est d'accord, ta vie n'est pas en jeu en colorant tes extrémités une fois tous les 36 du mois. Cependant, on sait aujourd'hui que des substances chimiques dangereuses sont présentes dans beaucoup de nos cosmétiques, ainsi que dans notre alimentation et notre environnement. Autant ne pas en rajouter une couche ! Le premier conseil à suivre si tu souhaites dépolluer ton quotidien est de diminuer ta consommation de vernis (même sur les pieds).

 

Même sur les pieds on a dit !

Même sur les pieds on a dit ! - Crédit : Pixabay

 

Les alternatives

 

Si toutefois tu ne t’imagines pas vivre sans french manucure, essaie de privilégier des formules moins agressives aux ingrédients les plus naturels possibles.La bonne nouvelle, c’est qu’il existe aujourd'hui des vernis aux compositions moins toxiques de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

 

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’existe PAS de vernis à ongles bio. Même plus écolo, leur composition n’est pas assez clean pour prétendre à l’obtention d’un label. Certaines marques ont cependant obtenu la mention Slow Cosmétique, notamment BoHo Green Make-up.

 

Les vernis à ongles les plus recommandables sont ceux qui se qualifient de “un-nombre-de-substances-dégueu-en-moins-Free”. Cela va du 3-free (sans toluène, dibutyl phtalate et formaldéhyde), maintenant obligatoire en France, au 8-free (sans toluène, dibutyl phtalate, formaldéhyde, camphre, xylène, résine de formaldehyde, paraben, ni traces de colophane). Tu n’as pas trop le choix, il faut étudier les compositions et faire un peu confiance aux marques qui abordent ces qualifications, qui sont par ailleurs souvent assez engagées dans le domaine.

 

Comme marques sympa, on peut citer : BoHo Green Make-up, Kure Bazaar, Scotch Naturals, Avril Beauté, Couleur Caramel, Suncoat Girl, Acquarella, Il était un vernis ou  encore SO’BiO étic.

 

Comme toujours, le meilleur conseil que l’on peut te donner est de t’informer et d’être vigilante sur la composition de tes produits. Le début semble toujours difficile, mais avec un peu d'entraînement, on révolutionne sa vie !

 

Une fashionista sous le choc de cette bonne nouvelle

Une fashionista sous le choc de cette bonne nouvelle - Crédit : Pixabay

 

Sources

 

 

Texte : Chloé & Marie

Photos : Lucile. G

 

#vernis#cosmétiques#santé#perturbateurendocrinien#solution