Portrait de cobaye : Camille de Grenoble

Les cobayes prennent la parole ! Rencontre avec Camille, étudiante à l'école de management de Grenoble.

Camille et son grand sourire

 

Camille, 21 ans, est en deuxième année à l’Ecole de Management de Grenoble. Rencontrée lors du tour de France de l'éco-orgasme, elle a bien voulu répondre à nos questions.

 

Pourquoi Générations Cobayes ?

Générations Cobayes est venu a l’Ecole de Commerce l’année dernière au mois d’avril pour faire une conf Let’s Talk about Sex !  Elle m’a beaucoup intéressée, surtout parce qu’à ce moment, je ne connaissais pas du tout les sujets abordés, donc j’ai appris plein de trucs et je suis sortie un peu chamboulée de cette conférence. C'est là que j’ai commencé a suivre Générations Cobayes sur les réseaux sociaux.

 

Ce que j’aime vraiment dans cette association est sa mission d'informer les gens et sa volonté qu’il y ait plus de transparence dans ce qu’on mange, dans ce qu’on consomme en général. C’est vrai que cela rejoint mes convictions personnelles, ce qui explique aussi que les thématiques abordées m’attirent. De plus, j’aime bien la manière de présenter, un peu ludique, qui montre qu'être écolo veut dire aussi être jeune, actif et faire plein de trucs, et  je trouve que ça aide à sortir de la caricature du jeune écolo.  

 

Ton commandement préféré ?

Le numéro 4 sur l’alimentation. Pour moi, l’alimentation est ce qu'il y a de plus important et je pense que c’est par là qu’il faut commencer parce que c’est ce qu’on met à l’intérieur de nous !

 

Une astuce à partager avec les autres cobayes ?

Pour me démaquiller je n’utilise pas de démaquillant mais de l’eau de rose (eau micellaire). L’eau micellaire est beaucoup plus naturelle que tous les démaquillants pleins d’actifs hyper agressifs. Je l’utilise de plus en plus, et c’est vrai que ça fait du bien : ma peau respire !

 

Voilà une coabye engagée !

En fait, je fais partie d’une association étudiante de développement durable et entreprenariat social. à l’Ecole de Management qui s’appelle Impact. L’asso est divisée en plusieurs projets : distribution de paniers de légumes aux étudiants de l’Ecole, des cours pour des personnes en réinsertion, des projets de microcrédits pour aider aux petits entrepreneurs à se mettre en marche, le projet Sensijeune pour faire des interventions dans les écoles sur développement durable (sur l’eau par exemple), etc. Cette année j’étais la secrétaire générale d’Impact. 

 

Ton petit bonheur de la semaine ?

Rencontrer Générations Cobayes ! Je ne m’attendais pas du tout à cet enthousiasme et cette ouverture d'esprit de l’équipe de Générations Cobayes ainsi que d’avoir la possibilité –au delà de la conf'- de boire un coup et de discuter vraiment !

 

 

 

Texte et photo : Marina

 

#témoignage#interview#cobaye#solution#conférence#naturel#alimentation