Le placard beauté des cobayes #2 Léa

Voici le deuxième épisode du placard beauté d'un(e) bénévole de Générations Cobayes avec Léa !

 

- Salut Léa, quand et comment as-tu connu Générations Cobayes ?

 

J’ai découvert l’association en mai 2014 grâce à Hannah qui est bénévole du pôle communication de Générations Cobayes. Elle l’a elle-même connu à travers les campagnes sur internet qu’elle m’a ensuite envoyé. Depuis je suis un cobaye engagé, j’ai participé aux festivals cet été et j’ai donné plein d’éco-orgasmes au Sziget et à la Fête de l’Huma !  

 

- Depuis quand utilises-tu des cosmétiques naturels ou bio ? Et pourquoi ?

 

Depuis 4/5 ans. Au début ce n’était pas par engagement, ma mère m’a offert des produits bios et j’ai trouvé ça plus agréable et moins cher alors j’ai commencé à en acheter moi-même.

Par contre, j’ai pris la décision de fabriquer moi-même mes cosmétiques cet été en regardant la liste des ingrédients de mon shampooing (grâce à Générations Cobayes).

Ça a été un choc !

 

- As-tu constaté des changements depuis que tu as décidé de virer les produits chimiques de ton placard ?

 

Je trouve que mes cheveux sont plus légers et ma peau moins grasse.

 

- Quelle est ta routine beauté quotidienne (matin et soir) ?

 

Matin : je vais au plus simple, je lave mon visage au savon de Marseille à l’huile d’olive, j’applique de la crème hydratante Weleda. Je me maquille mais je ne suis pas encore passée au bio pour le maquillage, ça sera la prochaine étape.

 

Soir : je me démaquille avec un gel à l’aloe vera (Pur Aloe acheté à La Vie Claire) puis une  eau florale de Lavande (Melvita)

Si je me lave les cheveux le lendemain j’applique de l’huile d’argan (Argandia) sur les pointes.

 

 

- Et pour les grands jours (ou grands soirs) ?

 

Comme je te l’ai dit précédemment mon maquillage n’est pas bio. En revanche quand je sors j’utilise du khôl acheté en Egypte mais on en trouve aussi chez Mademoiselle Bio.

 

J’utilise un parfum Roger Gallet, ou alors je mets de l’eau de rose achetée Egypte aussi mais on en trouve n’importe où. Ça tient beaucoup mieux qu’un parfum traditionnel alors qu’il n’y a pas d’alcool.

 

- As-tu des astuces beauté ou des recettes « de grand-mère » à partager avec nous ?

 

Oui ! Justement je prépare beaucoup de cosmétiques moi-même, voici mes recettes :

 

Masque visage : 1 blanc d’œuf + jus de citron + eau florale de lavande (ou bleuet) + argile verte en poudre.

Pour les peaux sèches on peut y ajouter de l’avocat ou de la banane et remplacer le jus de citron par de l’huile d’olive (ou autre huile).

 Laisser poser 10-15 min.

 

Masque cheveux : 1 jaune d’œuf, yaourt (1 entier si vous avez des cheveux longs), huile (olive ou argan), huile essentielle d’ylang ylang.

Laisser poser entre 30 minutes et 1 heure.

 

Gommage pour visage et corps : la moitié de sucre de canne, un quart d’huile d’olive, un quart de miel.

On peut ajouter d’autres huiles bio comme de l’huile de grenade pour ne pas être tentée de le manger. ☺

 

Enfin, j’utilise de la poudre de soie (Dr Haushka) comme anti transpirant, c’est moins agressif que le bicarbonate de soude.

 

 

- Je constate que tu as de très beaux cheveux, peux-tu nous dire quel est ton secret ?

 

Pourtant je ne me suis pas lavé les cheveux depuis 10 jours (voir photo), je suis au no poo ! C’est-à-dire que je ne me lave plus les cheveux avec du shampooing.

J’ai commencé en mai/juin dernier, je me lavais les cheveux 2 fois par semaine à ce moment-là. 

J’ai procédé par étapes, au début j’ai essayé de repousser d’un jour avec un shampooing bio : le jour où je devais normalement les laver je me contentais de les rincer avec de l’eau (et rinçage au vinaigre de pomme bio) puis je faisais mon shampooing le lendemain avec rinçage au vinaigre de pomme bio.

La semaine d’après j’ai encore repoussé d’un jour supplémentaire, le jour d’après le rinçage à l’eau, je faisais un shampooing sec (avec de la poudre de soie ou amidon de maïs).

J’ai espacé de plus en plus, en les brossant presque tous les jours la tête en arrière en partant de la racine pour bien étaler le sébum. Par contre il faut bien laver sa brosse pour ne pas remettre du sébum sur les cheveux.

 

Quand j’ai réussi à espacer de 8 à 10 jours je suis passée au ghassoul, c’est une argile rouge en poudre que l’on mélange avec de l’eau chaude.

Je prends un petit pot de yaourt en verre,  j’y verse 2 tiers d’eau pour 1 tiers d’argile.

J’y ajoute 2 ou 3 gouttes d’huile essentielle d’ylang ylang une fois que j’ai bien mélangé, ce n’est pas obligatoire mais ça rend les cheveux plus souples.

Enfin, je rince avec un mélange d’eau et de vinaigre de pomme bio (dans une bouteille de 50cl, un quart de vinaigre et remplir le reste avec de l’eau froide).

 

- Froide ?

 

Oui, ça resserre l’écaille ce qui rend les cheveux plus brillants et ça évite les problèmes de cheveux électriques.

 

 

- Quelles sont les différences avec un shampooing « conventionnel » ?

 

Ca a la même consistance qu’un shampooing sauf que ça ne mousse pas.

Autre avantage : je l’achète par paquet de 1 kg, alors quand je voyage je prends juste le petit pot dans mon sac, c’est bien plus pratique que les bouteilles de shampooings.

 

- Et pour le corps, tu te laves avec quoi ?

 

Savon de Marseille ou Alep.

 

- Beaucoup sont freinés par l’aspect financier de la cosmétique 100% naturelle et bio. Peux-tu nous dire si ton budget beauté est réellement plus élevé depuis que tu utilises des produits naturels ?

 

Non pas du tout, au contraire ! J’utilise beaucoup de produits d’alimentation dans mes cosmétiques, alors ça ne change pas grand-chose à ma note.

Je mets un peu plus de budget dans les eaux florales, huiles essentielles et parfum, mais c’est un choix. La poudre de soie est un peu chère (entre 20 et 30 euros) mais ça dure très longtemps, je l’ai depuis 6 mois et elle n’est pas encore totalement finie !

 

- Où achètes-tu tous les magnifiques produits que tu nous as présentés ?

 

La Vie Claire, là où fais mes courses d’alimentation, Mademoiselle bio. De temps en temps je vais chez Naturalia, mais ils ont moins de choix en cosmétique et sont plus chers.

 

- Quels conseils donnerais-tu à une jeune fille ou à un jeune homme qui hésiterait encore à passer aux cosmétiques naturels/bio ?

 

Tout d’abord, de ne pas essayer de tout changer d’un coup, ça peut paraître compliqué et décourager. Il faut voir ce qui est prioritaire pour vous, pour moi par exemple c’était les cheveux. Et lisez les étiquettes, quand j’ai commencé à lire l’étiquette de mon shampooing  ça m’a choquée et ça m’a donné le déclic pour fabriquer mes produits. Lancez- vous, il faut arrêter de croire que c’est cher et que ça prend du temps.

 

Liste des produits qu’utilise Léa :

 

 

 

Laura