La minute saine de la quinzaine #6 : Investis dans une salle de bain 100% lavable

Marre de devoir vider la poubelle de la salle de bain toutes les semaines ? Envie d’arrêter de pleurer devant le prix des mouchoir en papier ? Pas ne panique, Générations Cobayes vole à ton secours en te proposant des alternatives moins encombrantes, moins chères et surtout plus saines !

Le coton n'est pas aussi innocent qu'il n'en a l'air...

Sous ses airs de belle plante, le coton n'est pas aussi innocent qu'il n'en a l'air... - Crédits : Pixabay

 

Pourquoi ?

Cotons démaquillants, lingettes, mouchoirs, protections hygiéniques, cotons-tiges… Ces objets qui encombrent les étagères de notre salle de bain ont un prix : utiliser deux cotons démaquillants par jour coûte entre 12€ et 30€ par an1, et une femme dépenserait environ 1 500€ en protections hygiéniques dans sa vie. Ils ont également un coût pour la planète car le coton est l’une des plantes cultivées les plus demandeuses en eau. Il faut en effet entre 7 000 et 29 000 litres d’eau pour en produire un kilo !

 

Mais ces produits du quotidien ont surtout un impact sur notre santé : la culture du coton est très gourmande en pesticides, elle utilise à elle seule 25% des insecticides répandus dans le monde et nécessite jusqu’à 30 traitements par an. De plus, son blanchissement requiert l’utilisation de métaux lourds tels que le plomb2.

Quel rapport avec ma santé ? me diras-tu. Excellente question jeune cobaye ! Toutes ces substances chimiques se retrouvent dans le produit fini puis sur ta peau. Or, comme la peau n’est pas une enveloppe imperméable, pesticides et autres métaux lourds passent ensuite dans le sang et se retrouvent dans tout ton organisme, augmentant ainsi les risques d’infertilité, d’obésité, de diabète, de cancer, etc. Bref, c’est pas joli-joli !

 

 

Comment ?

Heureusement, des solutions existent et elles ont le bon goût de concilier avantages économiques, écologiques et sanitaires. Tout à fait monsieur, c’est possible !

La première option consiste à troquer cotons démaquillants, tampons et autres lingettes contre leur équivalent en coton biologique, ce qui permet déjà de réduire les traces de pesticides présents dans ces produits. Mais le coût de ces produits est souvent plus élevé et cela ne résout pas le problème de la poubelle qui déborde tous les trois jours.

La solution la plus respectueuse de ton corps, de l’environnement et de ton porte-monnaie est d’investir dans du lavable ! Certes, le prix d’achat est plus élevé, mais les produit lavables sont rentabilisés à long terme. De plus, les éventuelles substances néfastes présentes dans le produits de base (pour le blanchissement du coton par exemple) partent après plusieurs lavages, alors que notre peau a droit à la dose maximale de produits à chaque utilisation de produits jetables.

 

Alors, convaincu ? Voici quelques exemples pour passer au lavable en moins de temps qu'il n'en faut pour d'éternuer dans un mouchoir jetable :

 

Si tout cela t'a inspiré, tu trouveras pleins d'autres astuces dans cette vidéo.

Et pour en savoir plus si les protections hygiéniques lavables, je t'invite à lire cet article sur les serviettes, et celui-ci sur la cup !

 

Texte et illustration : Lucile. G

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

#zerodechet#pesticide#lavable#beauté#hygiène#coton#solution#sain