Dans mon placard #3 : l'épicerie sucrée

Comment choisir les meilleurs ingrédients pour cuisiner de délicieux desserts ? On t'explique tout dans cet article !

L'épicerie sucrée

 

Purées d´oléagineux (amandes, noisettes, cajou, cacahuètes, etc.). On les trouve en magasins bio. Vérifie qu’elles ne contiennent QUE l´ingrédient phare : pas d´huile, de sucre ou de sel (en particulier pour la purée de cacahuètes, à ne pas confon

dre avec le beurre de cacahuètes, qui contient du sucre et de l´huile, voire du sel). Si tu as un blender ou un mixeur assez puissant, tu peux même les réaliser maison !

 

 

Huile de coco. On la trouve en magasins bio. Elle se présente sous forme solide en-dessous de 20°C. On la choisit bio, vierge ou extra-vierge1 et de première pression à froid.

 

 

Fruits secs (figues, raisins, abricots, pruneaux,...). On les trouve au supermarché ou en magasin bio. On les préfère en vrac pour les économies d’emballage.

On te conseille de fuir comme la peste les abricots secs orange fluo, synonyme de séchage au soufre et de faire attention aux allégations type “moelleux”, texture souvent obtenue grâce à des agents de texture et/ou des conservateurs. On garde son bon sens : séchage = technique de conservation, donc pas besoin de conservateur. Pour av

oir des fruits secs moelleux, suffit de les réhydrater. De même, on vérifie (c’est particulièrement le cas pour les raisins secs et les mélanges de fruits) qu’ils ne contiennent pas d’huile ou autre antiagglomérant. Et concernant les mélanges, autant les faire soi-même, ça revient moins cher et on peut choisir ce que l’on met dedans !

 

Un exemple de mélange à fuir : pruneaux d'Agen géants dénoyautés 40%, abricots secs de turquie 40%, poires séchées d'Afrique du sud 15% (poire, agent d'enrobage : cellulose, antioxydant : disulfite de sodium), pommes séchées d'iItalie 5%, antioxydant : anhydride sulfureux, conservateur : sorbate de potassium.

 

 

 

Oléagineux (amandes, noisettes, noix,...). On les trouve au supermarché ou en magasin bio. Là encore, en vrac, c’est moins cher et plus écolo. Privilégie les oléagineux non grillés et non salés et sous leur forme entière, c’est-à-dire avec la peau. Ils se conservent plus longtemps et ont moins de chance d’avoir été traités. Ils sont également un peu moins chers. Et petit rappel : la poudre d’amandes c’est rien que des amandes mixées, on peut le faire à la maison avec des amandes entières. On évite ainsi un produit qui coûte cher (qu’est-ce que tu crois quoi ? le meulage, on te le fait payer !) et qui rancit vite une fois ouvert. PS: c’est la même chose avec la poudre de noisettes.

 

Les amandes : à consommer sans modération !

 

 

Sucre. On le trouve au supermarchés (rayon bio ou produits équitables) ou en magasins bio. L’ennemi n°1: le sucre blanc, ultra-raffiné, qui n’apporte que des calories vides. Il s’agit d’un sucre de betterave qui, pour obtenir cette couleur, est passé par des étapes de lavage, broyage, filtrage, etc dont on préfère ignorer les secrets (chimiques).

Les faux amis :

  • le sucre roux. La plupart du temps, il s’agit purement et simplement d’un sucre blanc coloré au caramel ou à la mélasse.

  • le sucre blond, qui peut s’apparenter au sucre roux, sucre de canne raffiné, sans grand intérêt nutritionnel, mais déjà un peu mieux que le sucre blanc toutefois (moins pire disons). Il est cependant parfois utile en pâtisserie, pour ne pas trop colorer les pâtes ou appareils à tarte (ou alors, ta tarte au citron sera TRES bronzée, parole de cobaye !)

 

Les sympas : les différents sucres complets (rapadura, muscovado,...), sucres de canne non raffinés contenant donc de nombreux sels minéraux, oligo-éléments et vitamines. Leur texture est souvent humide et granuleuse et leur parfum intense.

Dans la même veine, le sucre de fleur de coco, avec son bon petit goût de caramel est un bon choix, et en plus il a un IG (Indice Glycémique) bas ! Malheureusement, vu son prix, ça reste un petit luxe (raison de plus pour ne pas abuser du sucre). Enfin, petit nouveau sur le marché, le sucre de bouleau. IG très très bas et petit goût de menthe. A doser avec parcimonie. Il s’associe très bien avec le citron dans un gâteau moelleux !

 

L’arnaque : le sucre glace. Le sucre glace, c’est ni plus ni moins que du sucre blanc mixé et ça, on peut le faire à la maison, comme ça il sera sans anti-agglomérant. Et en plus, si on choisit un sucre moins raffiné, c’est vraiment tout bénéf.

 

 

Miel. On le trouve en supermarchés, magasins bio, épiceries fines ou (le must) auprès de producteurs (marchés, Ruche qui dit oui, bouche à oreille). Liquide ou crémeux, à toi de voir selon l’usage que tu en fais, mais fais attention à la qualité. On oublie le miel toutes fleurs “issu d’un mélange de miels issus de pays UE et hors UE”,  qui peut contenir des miels provenant de pays ne respectant pas les normes européennes, voire être de “faux-miels” coupés à l’eau ou au sirop de glucose-fructose. On préfère la mention "récolté et mis en pot par l’apiculteur".

 

Pour être sûr qu’il soit sans OGM, on le choisit français bien de chez nous ou d’un pays qui interdit les cultures de plantes OGM. Ainsi, pas de pollen de maïs MON810 dans ton pot ! Le miel bio existe et peut concerner les miels produits à partir de ruche éloignées d’au moins 3 km de cultures en agriculture conventionnelle. C’est un plus également concernant le traitement des ruches. Mais certains petits apiculteurs de montagne soignent leurs abeilles aux huiles essentielles sans pour autant être labellisés. Renseigne-toi au cas par cas !

 

On le prend également en pot en verre et pas en flacon, car le plastique peut contenir des Bisphénols (le A est interdit, mais pas les autres !) ou des phtalates qui migrent dans le miel par contact.

 

 

Jus de fruits et boissons. On les trouve en supermarchés, magasins bio, producteurs (marchés, Ruche qui dit oui, AMAP,...). On les choisit OBLIGATOIREMENT 100% pur jus, et on vérifie qu’ils ne sont pas à base de jus concentré. On opte de préférence pour des bouteilles en verre (si elles sont réutilisables, c’est encore mieux).
Laisse sur les étagères les boissons type “eaux aromatisées”, qui contiennent souvent des quantités non négligeables de sucre et/ou d’arômes. Si tu veux absolument aromatiser ton eau, fais infuser dedans des rondelles de citron, des feuilles de menthe, des morceaux de gingembre, voire des fruits et des légumes. C’est le concept de la “détox water” (qui n’a de détox que le nom mais bon…).

 

Confiture de fraise

 

Confitures. On les trouve en supermarchés, magasins bio, auprès de producteurs… La confiture, c'est du sucre + des fruits, pas besoin d´autre chose. Éventuellement de la pectine et de l´acide citrique mais le sirop de glucose et les E machin choses, c'est niet. Il existe également quelques confitures pour diabétiques qui contiennent donc un peu moins de sucre.

 

 

Pâte à tartiner. On les trouve en supermarchés et magasins bio. On ne te fait pas un dessin, le Nu**** c´est nul. Un bel exemple de tout ce qu'il ne faut pas : de l´huile de palme, le sucre comme premier ingrédient, de la lécithine de soja….

On la fait soi-même en version extra-simple: purée de noisette + cacao + produit sucrant liquide (sirop d’agave, miel,...) + éventuellement de la vanille à doser selon ta convenance. Et si on est vraiment très flemmard, il existe (tout de même) des alternatives bio comme la fameuse Samba de Rapunzel, ou la Chocolade de Jean Hervé (les deux en magasins bio).

 

 

Chocolat en tablette. On le trouve en supermarchés, magasins bio , dans les épiceries fines ou auprès d’artisans. On le choisit IMPERATIVEMENT bio et équitable. Pourquoi ? Parce que le chocolat conventionnel est une catastrophe pour l'environnement et les droits de l’Homme (travail des enfants, rémunération ridicule…). Si tu veux t'en convaincre, regarde cette vidéo (surtout les 3 premières minutes). Certes, ton chocolat sera un peu plus cher, mais il sera certainement bien meilleur pour ton palet (et ta conscience aussi). Voilà le premier critère ; le second, c'est la composition : un vrai bon chocolat ne contient pas de lécithine de soja et le premier ingrédient doit être le beurre de cacao. On peut faire une exception à cette dernière règle pour le chocolat au lait, naturellement plus sucré.

 

 

Cacao. On le trouve en supermarchés (rayon petit déjeuner) ou en magasins bio. Comme pour le chocolat en tablette, on le choisit de préférence bio et issu du commerce équitable. Même si on souhaite le boire avec son lait du matin, on ne cède pas à la facilité, et on le prend nature. Dans les cacaos pour petit-déjeuner type Nesquik, le premier ingrédients c´est le plus souvent le sucre (même en bio) !

 

 

Pour les farines, fécules et flocons, voir l’article “Epicerie salée”.

 

 

Texte : Amélie

Illustrations : Loupinceau

 

 


 

1 " Tout est-il bon dans la noix de coco ?" - Sciences et Avenir n°832 (juin 2016), citant "Les Super Pouvoirs de la noix de coco" de Camilla V. Saulsbury (éditions Marabout, 2014)

Enregistrer

#sucre#dessert#gourmand#chocolat#noix