2. Qu'est-ce qu'un perturbateur endocrinien ?

Qu'est-ce que rend les perturbateurs endocriniens différents des polluants classiques ?

Un perturbateur endocrinien (PE) est une petite molécule exogène (extérieure au corps), de synthèse ou naturelle, dont la structure est proche d’une hormone. Si on l’ingère et qu’il se retrouve dans notre corps, il peut potentiellement interférer avec le système hormonal. Il peut alors imiter l’action d’une hormone, mais à une concentration ou à un moment inapproprié pour le fonctionnement du corps. Mais il peut aussi diminuer ou bloquer l’action d’une hormone, en interagissant directement avec elle ou en prenant sa place au niveau de son récepteur dédié, et empêchant ainsi l’action de celle-ci1. Tout cela bouleverse le fonctionnement du corps, et peut modifier les taux d’hormones sécrétées. Sur le long terme, des déséquilibres peuvent apparaître avec un effet sur notre santé2.

 

 

1991 : UN CHANGEMENT DE PARADIGME

C'est en 1991 avec la déclaration de Wingspread que des chercheurs ont pour la 1ère fois formalisé le changement de paradigme toxicologique des perturbateurs endocriniens en 5 points :

 

  1. la période fait le poison : contrairement à l'adage « c'est la dose qui fait le poison », pour les PE c'est le moment de l'exposition qui compte, pas la dose, et en particulier la vie intra-utérine constitue une fenêtre de grande vulnérabilité à l'exposition aux PE ;

  2. le délai de latence entre l'exposition et l'apparition des effets peut être important ;

  3. la relation dose-effet n'est pas linéaire mais peut présenter, notamment, des courbes en U avec des effets plus forts à faible dose qu'à forte dose ;

  4. l'effet cocktail : les effets d'un mélange de PE peuvent dépasser la somme des effets des substances individuelles et l'on peut aussi observer des effets en combinant des doses qui seraient sans effet prises individuellement ;

  5. les effets transgénérationnels : par des mécanismes biochimiques complexes, désignés sous le terme d'épigénétiques, les effets des PE peuvent se transmettre sur plusieurs générations dans la descendance de l'individu exposé.

 

Les bouleversements induits par ce changement de paradigme constituent autant de défis pour la recherche scientifique et médicale, l'expertise en matière d'évaluation des risques et bien entendu les réponses politiques.

 


https://www.niehs.nih.gov/health/topics/agents/endocrine/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2726844/