2. Les OGM ont-ils tenu leurs promesses ?

 

 

 

L'amélioration des rendements

 

En 2016, le département d’agriculture des Etats-Unis publiait un rapport concluant que l’introduction des OGM dans l’agriculture américaine n’avait pas amélioré les rendements. Les rendements ont augmenté de manière globale, comme en Europe où les OGM n’étaient pas cultivés, mais cet effet est principalement dû à l’introduction de nouvelles variétés et à l’amélioration des pratiques agricoles1. En fait, ce n’est pas surprenant, aucune plante modifiée pour augmenter les rendements n’est commercialisée.

 

La lutte contre la sécheresse

Des sommes d’argent astronomiques ont été dépensées avec le support de la fondation Bill et Melinda Gates pour créer des OGM tolérants à la sécheresse. Après des dizaines d’années de développement, seul un maïs de Monsanto est commercialisé à faible échelle. Les premiers tests sur le terrain révèlent que des variétés non transgéniques sélectionnées ont une tolérance supérieure2.

 

La lutte contre les parasites des cultures

 

Plus d’un tiers des OGM cultivés à travers le monde sont modifiés pour produire leur propre toxine insecticide. Même s’ils ont été efficaces dans les premières années après leur introduction et ont permis de réduire l’utilisation d’insecticides neurotoxiques, des insectes résistants sont très vite apparus, obligeant les agriculteurs à utiliser encore plus de pesticides3. Le système de ces OGM est défaillant par nature : étant donné qu’ils produisent une toxine en continu, il favorisent les résistances4. Alors que dans les modèles d’agriculture raisonnée, l’agriculteur n’appliquera un insecticide que si cela est nécessaire.

 

La réduction de l’utilisation des engrais

Aucun OGM de ce type n’est actuellement commercialisé. Les réseaux de gènes permettant la régulation de l’utilisation de l’azote et du phosphore sont très compliqués et difficile à maîtriser par génie génétique5.

 

L'amélioration des qualités nutritionnelles des plantes

Aucun OGM de ce type n’a encore connu un grand succès principalement à cause de la méfiance des consommateurs. Un des emblèmes de ces OGM, le riz doré, censé apporter une ration de vitamine A permettant d’éviter aux enfants des pays africains de devenir aveugles à cause de cette carence, n’est pas encore commercialisé. Les chercheurs ayant réussi à modifier du riz pour qu’il produise plus de vitamine A l’ont fait sur une variété qui n’était pas cultivée car elle a un rendement trop faible et les agriculteurs lui préfèrent la variété conventionnelle, pas très malin6 ! D’autres OGM, permettant de produire plus de composés anti-cancer, ou bien des acides gras du type oméga 3, ont été brevetés mais ne sont pas encore commercialisés.

 

La réduction de l’utilisation des pesticides

Bien au contraire, l'utilisation des OGM a contribué à augmenter les quantités de pesticides répandues sur les cultures, et principalement de Roundup. Les plantes OGM sont en effet souvent “Roundup ready”, c’est-à-dire modifiées pour tolérer spécifiquement le Roundup. L’utilisation excessive de ce désherbant a entraîné un développement incontrôlable de mauvaises herbes résistantes7. L’émergence de mauvaises herbes encourage les agriculteurs à pulvériser encore plus de pesticides tout en continuant d’utiliser du Roundup. Résultat de l’équation : un cercle vicieux qui contribue à l’augmentation générale de l’utilisation des pesticides.

 

 

On s’aperçoit donc que les OGM n’ont pas tenu leur promesses, les réseaux de gènes des plantes et les effets inattendus sur l’environnement sont bien trop complexes pour que l’introduction d’un seul gène étranger à l’aide d’un canon soit une solution miracle. Les plantes sont modifiées pour tolérer un herbicide ou produire leurs propres insecticides, et augmentent l’utilisation des pesticides qui en retour intoxiquent les populations.

 


Genetically Engineered Crops in the United States

Monsanto Compagny Petition (07-CR-191U) for Determination of Non-regulated Statuts of Event MON 87460

Insect resistance to Bt crops: lessons from the first billion acres

Comparative Aspects of Cry Toxin Usage in Insect Control

Engineering nitrogen use efficient crop plants: the current status 

James C (2015) Global status of commercialized biotech/GM crops: 2015. ISAAA Brief no. 51.

Impacts of genetically engineered crops on pesticide use in the U.S. -- the first sixteen years

 

 

 

 

Photo : Unsplash

Ajouter un commentaire