Cobayes Squad #6 - Dans le gratin de Max Bird

Un gratin de pâtes aux dinosaures, une banane bleue et un poulet fourré au beeper sont au menu de cet épisode présenté par le grand chef cuisto (ou pas) Max Bird !

 

 

 

Un grand merci à Max Bird
https://www.youtube.com/channel/UC-4W...

Abonne toi pour encore plus de Cobayes Squad :
https://www.youtube.com/user/appeljeu...

Écrit et réalisé par Léo Blandino
Avec Sarah Grosjean et Jean-Baptiste Pigneur
Image et montage : Simon Clavié et Mélanie Fernandes
Son : Léo Belda
Musique : Distoche

Un immense merci aux associations Avicenn et Agir pour l'Environnement pour leurs conseils avisés sur cet épisode !

 

   

 

Merci aussi à nos partenaires pour leur soutien sans qui la websérie n'aurait pas vue le jour :  la Fondation Léa Nature Jardin Bio, ainsi que European Environment and Health Initiative (EEHI)

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN

 

LISTE DES ADDITIFS ALIMENTAIRES

Pour éviter les additifs alimentaires, tu peux commencer par regarder les étiquettes lorsque tu fais tes courses. Il existe des petites fiches récapitulatives qui t’indiquent le niveau de dangerosité de chaque additif (celle ci par exemple :

http://ekladata.com/QfVnJAlbOmkj65G_K_prOzEZ0DQ.png).

 

 

 

EST-CE QUE TES PRODUITS PRÉFÉRÉS EN CONTIENNENT ?

 

Sur ce super site d'Agir pour l'Environnement, tu peux traquer les additifs et nanoparticules dans 200 produits du quotidien, et directement interpeller les marques si tu veux qu'ils les retirent !

 

 

 

Les 5 catégories d’additifs alimentaires

Un additif alimentaire est une substance naturelle ou chimique ajoutée dans les aliments dans un but scientifique ou technique précis (Encyclopédie Larousse en ligne). Elle n’est pas consommée comme un aliment telle quelle et n’est pas habituellement utilisée comme ingrédient dans l’alimentation. Elle peut posséder ou non une valeur nutritive.

 

Il existe différentes catégories d'additifs alimentaires, les 5 principales sont :

 

  • Les colorants permettent de rendre aux aliments leur coloration, de la renforcer ou de leur conférer une coloration

 

  • Les édulcorants donnent une saveur sucrée

 

  • Les conservateurs aident à la conservation en empêchant la présence et le développement de micro-organismes indésirables (par exemple : moisissures ou bactéries responsables de toxi-infections alimentaires)

 

  • Les antioxydants permettent d'éviter ou de réduire les phénomènes d'oxydation qui provoquent entre autres le rancissement des matières grasses ou le brunissement des fruits et légumes coupés

 

  • Les agents de texture (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants) améliorent la présentation et la tenue des aliments

 

 

C’EST QUOI LE PROBLÈME ?

Le monde des additifs alimentaires est très large. Il va des colorants utilisés depuis des millénaires aux antibiotiques synthétiques du 20ème siècle. La toxicité de certains est clairement avérée, d’autres sont complètement inertes. Certains sont très utiles, d’autres pourraient être facilement supprimés ou remplacés. En voici quelques exemples :

 

L’ASPARTAME (E951)

Cet additif est un édulcorant au fort potentiel sucrant peu coûteux, il remplace le vrai sucre dans les produits « lights » les chewing gums, les sodas, les sucrettes, les bonbons… C’est un faux sucre non métabolisable, c’est-à-dire que le corps ne peut pas en tirer d’énergie contrairement au vrai sucre.

Il est reconnu comme un sucre par les papilles gustatives provoquant la sensation du plaisir sucré. Des récepteurs aux sucres similaires sont retrouvés tout au long du système digestif. L’aspartame produit alors une réaction de l’organisme similaire à celle du sucre. Même si le corps n’en tire pas d’énergie, la consommation d’aspartame provoque à long terme une accumulation de graisse ou des syndromes diabétiques (Suez et al. Nature 514, 181–186). Des études à long terme réalisées chez les animaux de laboratoires ont aussi relié l’aspartame à une augmentation de l’incidence de lymphomes et de leucémies (Soffritti et al., Environ Health Perspect. 2007 Sep;115(9):1293-7.). Attention certains industriels l'ont remplacé par d'autres édulcorants de synthèse récents : le splenda et le néotame.

 

LE DIOXYDE DE TITANE (E171)

Parmis les additifs alimentaires utilisés comme colorants ou anti-agglomérant, on trouve par exemple des nanoparticules, des particules qui font la même taille qu’un brin d’ADN (qui pénètrent donc facilement l’organisme humain) : le dioxyde de titane, dioxyde de silice...

 

Un avis de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) de mai 2014 préconise l’adoption de mesures de restriction d’usage pour les nanoparticules les plus répandues, voire l’interdiction totale de l’utilisation pour les applications grand public.

 

Dernière étude en date qui relance les autorités publiques sur le sujet : l’étude de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) du 20 janvier 2017 montrant le développement de lésions précancéreuses du côlon chez des rats ayant ingéré des nanoparticules de dioxyde de titane.

Le Gouvernement a annoncé en janvier 2017 une saisine de l’ANSES pour déterminer si cette étude peut être transposée à l’homme. Les conclusions sont attendues mi avril 2017.

 

LE COLORANT CARAMEL DU COCA COLA (E150).

Aussi appelé 4-methylimidazole, le colorant du coca cola a été détecté comme cancérigène dans les tests réalisés par le programme de toxicologie du gouvernement Américain (NTP) (Natl Toxicol Program Tech Rep Ser. 2007 Jan;(535):1-274.).

 

L'ALUMINIUM (E173, E520, E521, E522, E523, E541, E554, E555, E556, E559).

Pourtant reconnu comme neurotoxique, l’aluminium est utilisé pour donner une couleur métallique aux aliments ou pour modifier leur texture. L’exposition à de fortes doses d’aluminium peut entraîner la maladie d’Alzheimer (on retrouve notamment une présence plus importante d’aluminium dans le cerveau de ces malades) ainsi que d’autres maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson (Kawahara et al., Int J Alzheimers Dis. 2011; 2011: 276393).

 


 

SOURCES

 

 

Étude de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) du 20 janvier 2017 sur la toxicité du dioxyde de titane (E171)

Avis de l’EFSA concernant le lien entre hyperactivité et additifs alimentaires

Les pages« Nano et Alimentation »du site veillenanos.fr de l'Association AVICENN

Agir pour l'Environnement, Encore des nanoparticules non étiquetées découvertes dans des bonbons - 200 produits « suspects » remis au gouvernement !, 18 janvier 2017

Avicenn, Des nanoparticules identifiées dans l'alimentaire en France, mais non étiquetées !, veillenanos.fr, 2016-2017

Agir pour l'Environnement, Encore des nanoparticules non étiquetées découvertes dans des bonbons - 200 produits « suspects » remis au gouvernement !, 18 janvier 2017

Avicenn, Des nanoparticules identifiées dans l'alimentaire en France, mais non étiquetées !, veillenanos.fr, 2016-2017